dimanche 27 janvier 2013

Ma manifestation pour l'égalité

Aujourd'hui, comme en décembre dernier, j'ai manifesté pour les droits des homosexuels à pouvoir se marier...

J'ai aimé ce que j'y ai vu :

- Des couples homos souriants et heureux de bientôt avoir le droit de choisir quel type d'union leur convient le mieux,
- Des couples hétéros, souriants et heureux de partager ce choix avec leurs frères humains,
- Des familles, toutes sortes de familles, des familles hétéros, des familles homos, des familles recomposées, des familles monoparentales,
- Des personnes âgées... m'enfin, âgées, je ne veux vexer personne, des personnes qui - en apparence - pourraient avoir l'âge de mes parents, entre 60 et 75 ans,
- Des lycées braillards et rigolards,
- Des syndicales prosélytes,
- Des hurluberlus,
Seb Musset et Politeeks, que j'ai saoulés avec ma monomanie scolaire (parait que j'ai loupé Jegoun de peu),
- Des élus sympas et souriants dont on me dit qu'ils ont fait le buzz avec un bisou,
- Des parisiens, des provinciaux... et même des belges.

Je n'ai pas retrouvé les copains. De toutes façons, le réseau GSM était saturé... et il aurait fallu communiquer avec des signaux de fumée.

Cette manifestation était à l'image de ses manifestants, diverse, ouverte et heureuse.

Cette manifestation n'avait d'autre but que de rappeler que, aussi différents que nous soyons tous, nous avons tous le droit d'avoir les mêmes droits et obligations.

Cette manifestation était une manifestation de joie... qui m'a mise en joie !


Alors, pour vous faire partager ce moment, si vous n'avez pas pu (ou voulu) y assister, quelques slogans... qui en disent bien plus que des discours.



Beaucoup de grands parents dans la manifestation. Ça m'a surprise. Mais en réalité, c'est normal. Si des homosexuels ont des enfants, ils ont aussi des parents... et ces parents sont donc les grands parents de leur enfants.


Encore une fois on évoque ici une réalité qui existe et non un fantasme d'enfants.

Les homosexuels ont des enfants, en ont eu et en auront... et ces enfants ont besoin qu'on leur donne un cadre légal pour s'épanouir. J'ai été très touchée par cette maman qui manifestait, comme nous, en famille et dont la pancarte disait simplement qu'elle souhaitait adopter l'enfant qui est déjà sa fille...





J'ai aussi aimé cette pancarte sur les valeurs... parce qu'on parle beaucoup des valeurs qu'on veut inculquer à nos enfants et ce sont les enfants d'homosexuels qui aujourd'hui souffrent le plus des excès de ce débat, comme je le craignais.

Si l'on tente de se mettre à la place de l'autre, on se rend compte qu'il faut faire preuve d'une grande empathie envers ceux qui sont concernés.






Je finis sur un clin d'oeil à mes copains juristes et fiscalistes...

Vive les familles (l)égales !






NB. Je laisse ce billet ouvert aux commentaires mais je demande gentiment aux opposants au mariage entre homosexuels de ne pas l'utiliser comme une tribune pour recommencer un débat qu'on a déjà eu vingt fois. Il s'agit ici d'un compte-rendu de manifestation, pas d'un énième billet sur le fond.

21 commentaires:

  1. Il y avait quand mêmes quelques slogans vulgaires et haineux !!

    RépondreSupprimer
  2. Tu pourras dire à tes arrières petits enfants, j'y étais...

    RépondreSupprimer
  3. Ah non tu ne m'a pas saoulé : nous sommes d'accord : une bonne idée peut etre désatreuse quand elle est appliquée de travers.

    Et l'anonyme, sait tu que des haineux ont fait de la provocation , oui des gens "indentitaires" perchés sur une immeuble, un truc avec une chèvre. Qu'a répondu la foule ?
    Elle a chanté la marseillaise, ça doit être ça les truc haineux.

    RépondreSupprimer
  4. Dis donc... J'ai pas lâché Politeeks, ça veut donc dire que toi et moi on s'est loupées de très très peu non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ouiiii ! Je suis celle qui traînait avec un mari et deux enfants ! Zut ! J'aurais voulu te rencontrer.

      Supprimer
    2. Merde! C'était toi avec la pitchounette qui tenait ta main à côté de Politeeks?

      Supprimer
    3. Oui, c'était moi ! Et on vous a perdu. Du coup, on a continué en famille.

      Supprimer
    4. Rrroooo mais si j'avais su!
      Viens, on rembobine!

      Supprimer
  5. Je n'ai pas vu de slogans haineux, plutôt une belle ambiance!

    RépondreSupprimer
  6. Avez vous remarqué comme cette manif a été peu relayée dans la presse télévisée. La télé serait-elle si partisane?

    RépondreSupprimer
  7. Encore une fois merci...c'est peu mais ça résume tout ce que je ressens pour les personnes comme toi qui sont allées défendre nos droits hier.

    RépondreSupprimer
  8. Je me suis bien marrée derrière le cortège du collectif "Oui Oui Oui". C'était une belle manifestation de joie qui m'a donné la pêche ! Ça faisait longtemps que je ne me sentais pas portée ainsi.

    RépondreSupprimer
  9. Ah, j'ai loupé la Marseillaise... dommage...
    La musique manquait un peu pour la manif, c'est toujours plus agréable de se balader en dansant un peu !

    RépondreSupprimer
  10. Non, tu m'as pas saoulé. Au contraire. J'ai avancé dans ma compréhension du problème. Et en gros, on est d'accord.

    RépondreSupprimer
  11. Très chouette et bien vivant ce compte rendu de manif !

    RépondreSupprimer
  12. D'un habitant du 14ème

    Bonjour,

    avec le plus grand respect pour votre blog, et sans débattre sur le fond, je me permets juste un commentaire sur la forme de cette manifestation.
    Habitant place Denfert Rochereau, j'ai vu la grand foule se rassembler petit à petit.
    Je souhaite faire part de mon malaise sur le ton et l'esprit de la manifestation. En tant que participant à la "manif pour tous", et considérant que la manif du dimanche était un réponse à celle du 13, je pense pouvoir me sentir concerné par les slogans vus et entendus du haut de mon balcon, et considéré que les mots "homophobie" (sur la moitié des pancartes), et un peu plus rarement "intégriste", "réactionnaire", "intolérant" m'étaient adressés.

    Très sincèrement et sans polémique, une part non négligeable des manifestants exprimaient du mépris, voire de la haine, et un refus total de toute contradiction. A cela s'ajoutant évidemment des attaques à l'égard des religions.

    Ce ton est:
    - en total décalage avec les mots "amour" et "tolérance" prétendument au coeur du message de la manif
    - sans comparaison avec les messages et slogans de la Manif Pour Tous (je ne parle pas des extrémistes de Civitas etc.), où je mets quiconque au défi de trouver des expressions de mépris ou de dénigrement à l'égard d'un groupe de personnes.

    Je suis profondément choqué quand des dizaines de milliers de personnes comme ce dimanche qualifient implicitement et sans aucune justification d'"homophobe" le demi-million d'opposants au projet de loi qui ont marché sans haine ni mépris le 13 janvier, tout en affichant eux-même mépris et intolérance.

    RépondreSupprimer